L’art s’empare de la Ville

Pour la 27e année, l’art est de retour dans la ville de Tournai. Notre cité et ses 29 villages se conjuguent par la beauté de leurs paysages et de leurs édifices. Le patrimoine et la culture sont sans conteste dans l’ADN de Tournai.

Une nouvelle fois, la Ville de Tournai, ses services communaux et ses partenaires se mobilisent pour que l’art, dans ses différentes formes d’expression, soit mis en valeur dans différents endroits, accessibles gratuitement. Cette disci-pline humaine, qui remonte à la nuit des temps, ne doit pas être réservée à des personnes aver-ties, mais aller à la rencontre de tous. À la manière du regretté Edmond Dubrunfaut qui, lorsqu’il découvrit le Guernica de Picasso à l’exposition universelle de 1937 à Paris, fut convaincu de la nécessité d’inscrire l’art dans l’espace public, à la portée de tous. L’art est un facteur de cohé-sion sociale qui favorise le dialogue et l’harmonie.

Cette nouvelle édition de l’Art dans la Ville s’inscrit dans cette optique d’ouverture à tous les publics. En 2019, la Ville de Tournai se réjouit d’être rejointe par la Province de Hainaut et plus particulièrement par son secteur des arts plastiques à l’occasion de l’exposition des œuvres sélectionnées dans le cadre du Prix artistique du Hainaut. Elles seront présentées au TAMAT. Durant ces semaines, le travail de plus de 300 artistes pourra être découvert dans plus de 50 lieux d’expositions : dans des espaces communaux comme le Musée de Folklore et des Imagi-naires, le Beffroi, le Fort Rouge, l’Office du Tourisme, le magnifique cloître de l’Hôtel de Ville ou encore à l’Académie des Beaux-Arts; dans des églises (Saint-Piat, Saint-Nicolas, Saint-Brice et Saint-Jacques) ; dans des ateliers, dans des galeries, dans des écoles (UCL Loci, IPES…). Une grande majorité de ces artistes sont originaires de Belgique et près de la moitié exercent leur créativité dans notre région, comme le jeune Kenny Schellemans dont une des œuvres figure sur l’affiche. Licier aux ateliers tournaisiens de la tapisserie (CRECIT), il exposera ses œuvres d’art textile au Musée de Folklore et des Imaginaires.

Vous trouverez dans cette brochure tous les rendez-vous de cette nouvelle édition qui rencon-trera, j’en suis sûre, un beau succès. Je vous invite à en faire la promotion autour de vous. Dans ce monde en plein mouvement, la créativité des artistes nous invite à des sentiments tellement liés à notre humanité : l’étonnement, le questionnement, la révolte, l’audace… Plus que jamais, notre société occidentale a besoin d’art pour découvrir d’autres chemins du vivre ensemble. Je vous souhaite donc une excellente pioche dans ces espaces dédiés à l’émotion humaine.

Sylvie Liétar
Échevine de la Culture